Le peigne dans le monde

Illustré de quelque quatre cents documents d'exception, le récit de Robert Bollé, descendant érudit d'une famille de " peigniers ", bouleverse l'image convenue d'un objet supposé banal. 

Plus de détails


27,00 €

IM107

2 pièces disponibles

Le peigne dans le monde

L'usage du peigne remonte au Néolithique. Utilisé comme démêloir, il est aussi une parure et bientôt un objet sacré. Associé aux rituels de la Rome antique, il devient une amulette dans l'Europe et la Russie médiévales. En Afrique comme en Asie, il se fait passeur entre l'ici-bas et les puissances surnaturelles. Curatifs, protecteurs, divinatoires ou amoureux, ses pouvoirs lui confèrent un rôle de premier plan sur tous les continents. Objet précieux s'il en est, le peigne se révèle une source infinie de créativité. Sa facture et ses ornements témoignent des savoir-faire, des richesses et des croyances de chaque civilisation. De la Chine à la Scandinavie, du Ghana au lapon, des Étrusques aux Amérindiens, l'auteur nous invite à un voyage aussi inattendu que passionnant. Illustré de quelque quatre cents documents d'exception, le récit de Robert Bollé, descendant érudit d'une famille de " peigniers ", bouleverse l'image convenue d'un objet supposé banal.


Auteur : Robert Bollé

Editeur : Hoëbeke

Année d'édition : 2004

Format : 25 x 29 cm

Pagination : 156 pages

 

A propos de l'auteur

"A Oyonnax, on les appelait  "faiseurs de peignes ". Cela se passe de commentaires : on fabrique des peignes dans le Jura depuis toujours. Mais derrière l'expression locale de " faiseur " se cache une main, la main de l'homme qui, depuis des siècles, a façonné ces objets domestiques. Un à un, durant des existences entières. Chez les Bollé, c'est aussi une longue histoire : un parchemin familial daté de l'an de grâce 1666 fait référence à Louis Giroud Bollé, peignier, qui exerçait déjà cette activité dans ce qui est aujourd'hui le département de l'Ain.
Plus tard, on trouvera Pierre Giroud Bollé (1706) et François Marie Bollé (1764), tous deux également faiseurs de peignes. Plus près de nous, l'ancêtre fondateur se nomme Séraphin Bollé : le grand-père de Robert Bollé dépose en 1888 les statuts d'une société qui va connaître tous les bouleversements d'une technologie qui abandonne peu à peu la matière première naturelle pour une fabrication de masse qui essaimera dans le monde entier. En 1946 sonne l'heure de la reconversion Georges, le père de Robert, produit la première paire de lunettes en Nylon au monde : chez Bollé, comme dans la région, les lunettes ont pris le relais du peigne et, en quelques décennies, les lunettes Bollé deviennent une référence mondiale dans le domaine de la protection et surtout du sport : en 1968, Jean-Claude Killy, triple champion olympique de ski, entre dans l'équipe Bollé et sera suivi, jusqu'à aujourd'hui, par les plus grands noms du sport mondial... En 1978, Robert a succédé à son père dans une société qui ne fabrique plus que des lunettes...

 

POUR EN SAVOIR PLUS : http://histoire-antiquite-de-bob.overblog.com/histoire-du-peigne

Panier

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier Commander

Réductions

Pas de promotion actuellement

PayPal